Les différentes zones anatomiques de frappe à risque variable:

La particularité de la méthode enseignée, est la hiérarchie de la riposte. Pour hiérarchiser la riposte nous avons divisé le corps en trois zones anatomiques de frappe bien précises correspondant chacune à une couleur : vert, orange et rouge. Les membres sont en zone verte, le ventre et le dos en zone orange, enfin la tête, le cou et les parties génitales sont en zone rouge. Les automatismes acquis chez nous visent les zones vertes ou oranges, pas les rouges. Un automatisme ne passe pas par " le bulbe " , il n'est pas un acte réfléchi. On évite ainsi les bavures. Par contre une frappe en zone rouge sera réfléchie et décidée uniquement en cas de danger de mort pour l'agressé.

 

On divise le corps humain en 3 zones anatomiques à risque traumatique de gravité variable:

Zone Rouge: Frappe interdite car dangereuse
- la tête: le crâne, la face
- le cou: la glotte, les artères carotides, les veines jugulaires, le rachis cervical, cartilage thyroïde, l'sophage
- le triangle génital
 
Zone orange: Frappe modérée sur le tronc
- la colonne vertébrale
- les 2 reins
- la rate
- le foie
- la région du cur et du plexus solaire
 
Zone verte: Frappe libre autorisée
- tout le membre supérieur y compris la zone de l'épaule
- tout le membre inférieur y compris la zone de la fesse

 

 Les zones du cur, du plexus solaire et de la colonne vertébrale, n'ont pas la même classification que celle des Américains qui les placent en zone rouge. Nous les classons en zone orange car les frappes modérées dans ces régions au point d'impact sont limitées:

- Pour le cur et le plexus solaire, par la barrière musculaire des muscles pectoraux et intercostaux, et par une barrière osseuse du sternum et des côtes.

- Pour la colonne vertébrale, par la protection du maillage musculaire très puissant soutenant cette région composée de pièces osseuses. L'ensemble ostéo-musculaire protège la colonne vertébrale. 

Cliquez ici si vous désirez aller à la Page d'accueil de la F.I.T.B.S. PRO

 Page d'accueil